Batteur professionnel

Cela fait des années que vous vous entrainer à devenir un Batteur professionnel, que vous vous astreignez à un entrainement intensif, chaque semaine, pour être un maitre dans le mélange manuels des aliments. Vous aviez promis à votre grand-mère que jamais vous n'utiliseriez un Batteur éléctrique, que comme elle, vous feriez tout à l'huile de coude, pour suivre son exemple, pour qu'elle soit fière de vous. Vous vous évertuez donc à devenir ce Batteur professionnel qui tiendrait sa promesse faites par un dimanche d'automne à sa grand-mère. Car elle, elle était un vrai Batteur professionnel. Ah, si nous l'avions vu, prendre son Batteur mélangeur traditionnel, agiter vigoureusement son bras dans le saladier. Ah, si nous avions vu la magie s'opérer, si nos avions vu cette pâte parfaite venir se glisser dans les petits moules à gâteaux, et si ensuite nous avions senti la douce odeur de la cuisson. Mais malgré tous nos efforts, nous sommes bien loin du résultat de notre aïeul et nous commençons à perdre de vue le rêve de devenir un jour un vrai Batteur professionnel. Comme Keith Richards. Non, plutôt comme votre grand-mère. Et puis un jour, votre fils ramène chez vous un Batteur professionnel qu'il a acheté sur Bona reva, car il en avait assez de vous voir vous tuer à la tàche. Vous dites que vous ne voulez pas toucher à ce Batteur professionnel car il est une offense à vos souvenirs d'enfance. Cependant, votre fils utilise un jour ce Batteur professionnel pour faire une pâte à crèpe et devant le spectacle d'un saladier parfait, sans grumeaux, vous retrouvez la pâte de votre mémoire. Vous vous dites alors, qu'au moins, votre pâte est aussi belle que celle de votre grand-mère même si elle n'a pas le goût de vos années d'innocence.